fbpx
Agence Middle - Marketing numérique à Montréal

Comprendre la pollution numérique

Saviez-vous que vos emails et vos réseaux sociaux contribuaient eux aussi à l’avancement du réchauffement climatique? Paradoxalement, plus on se digitalise à l’ère numérique, plus on consomme de matières et d’énergie. Il s’agit de la pollution numérique. Mais, qu’est-ce que cela veut dire exactement? À quel point votre usage numérique a-t-il un impact sur l’environnement et quels gestes simples pouvez-vous implémenter dans votre vie quotidienne pour le limiter?

La pollution numérique, qu’est-ce que c’est?

La pollution numérique désigne toutes les formes de pollution causées par les nouvelles technologies: émissions de gaz à effet de serre, pollution chimique, érosion de la biodiversité, génération de déchets électroniques, etc…. Pour faire simple, toutes nos activités digitales demandent elles aussi des ressources énergétiques néfastes pour la planète.

Il est difficile d’imaginer que le réseau internet, celui qu’on considère comme totalement immatériel, puisse lui aussi contribuer à l’ajout de pollution. En effet, il est composé de divers équipements informatiques (ordinateurs, câbles, antennes, etc…) qui stockent et transmettent des données (vidéos, photos, e-mails, pages Web, etc…) vers nos terminaux domestiques. Toutes ces technologies numériques doivent être fabriquées et alimentées, engendrant des coûts écologiques énormes.

De la fabrication des produits, à l’énergie nécessaire pour leur utilisation au quotidien, en passant par les ressources pour alimenter les serveurs et réseaux, le numérique représente environ 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Ceci représente environ 1.5x plus que les voyages par avion. 

Quelles sont nos habitudes ayant le plus d’impact négatif?

Selon Greenpeace, le streaming vidéo représente à lui seul 60 à 80% du trafic internet. Naviguer sur les réseaux sociaux ainsi que l’envoi de mails viennent ensuite s’ajouter à ceci. Plus un mail est chargé en pièces jointes, plus son empreinte carbone est importante. Avec près de 300 milliards de mails envoyés par jour, la plupart finissent souvent par ne même être ouverts ou dans le dossier spam. En dernier lieu, les moteurs de recherche demandent eux aussi une énorme consommation électrique.

Les bons gestes à adopter pour éviter la pollution numérique

Alors comment faut-il agir pour continuer d’utiliser Internet, tout en restant respectueux de la planète? Voici nos propositions faciles à mettre en place au quotidien: 

  • Pensez à éviter l’obsolescence programmée

Allonger la durée de vie de vos équipements informatiques est peut-être l’action la plus pertinente pour faire la différence. Tant que votre appareil fonctionne et malgré la pression de la publicité, il n’est pas nécessaire de vous procurer une nouvelle version. Si toutefois vous n’avez aucun autre choix que l’achat, favorisez les appareils reconditionnés de seconde main. Réparer un appareil cassé est aussi une option à ne pas négliger. En dernier lieu, recyclez vos déchets électroniques dans un centre adapté.

  • Limitez vos vidéos en très haute définition

Adaptez la résolution de vos vidéos dans vos paramètres par défaut pour ne pas devoir y penser à chaque fois. 

  • Débranchez vos appareils chargés et pendant vos absences

Et oui, les appareils électroniques continuent de consommer énormément d’électricité et ce même lorsque mis en veille. Pensez à débrancher vos téléphones lorsqu’ils sont entièrement chargés (plutôt que de les laisser pendant des heures) et vos appareils lors de vos départs en vacances.

  • Passez au Dark Mode

Un fond blanc sur vos applications utilise plus d’énergie qu’un mode sombre. Plusieurs applications offrent désormais cette option, n’hésitez pas à la sélectionner.

  • Gérez le trafic de votre boite mail et allégez vos emails

Un geste simple est celui de penser à supprimer régulièrement vos mails présents dans le spam, ainsi que dans votre corbeille. En limitant aussi les pièces jointes et le nombre de destinataires, vous réduirez votre empreinte carbone.

  • Fermez vos onglets

Cela parait si simple, et pourtant!

Et dans le marketing numérique? 

En tant que spécialistes dans le marketing numérique, et voulant rester conscientes de notre impact sur la planète, chez l’Agence Middle nous avons adapté quelques-unes de nos pratiques. Voici deux gestes simples à mettre en place dans vos stratégies marketing:

  • Créer un calendrier éditorial pour ne pas trop publier

Ce conseil est valable même en dehors du contexte de la pollution numérique. En effet, créer et suivre un calendrier éditorial est une manière très simple de maintenir votre présence sur vos réseaux tout en étant sur.e de ne pas sur-publier. L’impact est tout aussi bon pour la planète que pour votre image de marque.

  • Soyez réfléchi.es lors de vos envois de Newsletter 

Peu sont les personnes qui aiment avoir leur boite mail remplie de Newsletters indésirables. Il s’agit toutefois d’un outil de communication à ne pas négliger. Tel le premier conseil, il s’agit alors de trouver une bonne balance et maintenir ces courriels à la dose nécessaire.

Ces petits gestes accessibles sont faciles à ajouter à vos habitudes numériques. On ne s’en rend peut-être pas compte mais mises bout à bout, nos actions collectives ont un réel impact sur la planète.

Alexandra

Gestionnaire de médias sociaux et designer graphique

Découvrez aussi

Inscrivez-vous à notre infolettre

Et restez au courant de nos dernières nouvelles!

Merci de votre inscription! Retrouvez des nouvelles de l'Agence et de la Crew très bientôt dans votre boîte courriel!